[ TAG ] Et papa alors ?

Bonjour Bonjour,

En discutant avec mon cher et tendre il me dit sur le ton de la rigolade : tu veux  pas m’interviewer pour ton blog ? Moi :  Mais qu’est-ce que tu racontes ????? Lui : Bah ouais tu pourrais faire un TOUG, un BAG, enfin un TAG quoi…j’ai éclaté de rire et après réflexion, pourquoi pas en fait ?

Sur la blogosphère, nous les mamans on est bien représentées ( j’ai vu quelques papas, qui d’ailleurs ont, la plupart du temps, de magnifiques blog / instagram ), mais on reste en majorité !

Alors un peu dans l’esprit du TAG :Vis ma vie de maman, je lance ce TAG

« Et papa alors ? »

Parce qu’ils ont sûrement aussi pleins de choses à dire et qu’ils sont tout aussi importants que nous 🙂 et que ça peut être assez drôle !


Voici les réponses de mon cher et tendre qui a gentiment accepté d’y répondre ! En même temps il l’a bien cherché 🙂 🙂 

1 – Présente-toi en quelques mots ? Combien d’enfants as-tu ?

Je m’appelle Jeremy, j’ai 27 ans, papa d’un petit garçon de bientôt un an et demi et je travaille dans le social.

2  – Et  papa alors, t’en penses quoi de tout ce monde de mamans blogueuse / instagrameuses etc. ?

Je trouve ça bien, ça permet d’être en lien avec d’autres mamans qui vivent la même réalité que toi. Et que ça répond aussi à ton plaisir d’écrire, alors je suis content pour toi.

2 – Et papa alors, quand-est ce que tu as su que tu voulais avoir un enfant ?

J’ai toujours voulu avoir des enfants, et à 25 ans je me suis senti prêt. J’avais une vie stable, un appartement, la copine, le travail, toutes les conditions étaient réunies pour construire une famille. Pis surtout l’envie de fonder une famille avec toi, tout simplement.

3 – Et papa alors, tu es au travail, au foyer, ou à temps partiel ?

A temps partiel, bien heureusement, j’ai la chance d’avoir congé tous les mardis et c’est du temps précieux passé avec le petit. Si c’était possible, j’aurais même diminué mon temps de travail pour avoir encore plus de temps avec lui.

4 – Et papa alors, as-tu un objet ou quelque chose de symbolique faisant référence à tes enfants ?

J’ai un tatouage qui sont 3 triangles qui se croisent, et qui symbolisent la famille. (Madame a le même en plus petit)

J’ai aussi une plaque offerte par la maman d’amour ( je t’assure c’est lui qui l’a dit  tout seul ) avec la date de naissance du petit.

5 – Et papa alors, as-tu déjà senti ton instinct paternel ?

À partir du moment où je l’ai eu dans les bras. Chaque geste pour lui apporter des soins me paraissait naturel dès le début. Je suis mon instinct quotidiennement pour l’éduquer du mieux que je peux.

6 – Et papa alors, tu voulais combien d’enfant avant d’en avoir ? Est-ce que ça a changé depuis ?

Non ça n’a pas changé, j’en ai toujours voulu au MAXIMUM deux.

7 – Et papa alors, tu penses qu’on parle assez de toi  (papa) en général ou tout tourne trop autour de maman encore de nos jours ?

Clairement tout autour de la maman. Dans l’idée des gens c’est toujours la maman qui s’occupe plus de l’enfant et qui est plus responsable de son éducation. Alors que dans les faits. c’est du 50-50. En Suisse, au niveau de la loi, il n’y a qu’un jour pour le congé paternité, ça montre bien le fossé qu’il y a entre le rôle de mère et de père dans la société.

L’égalité de sexes doit aller dans les deux sens.

congé

8 – Et papa alors, est-ce qu’à un moment tu t’es senti dépassé par les événements dans ta vie de papa ? 

Non pas spécialement. Avec ma formation dans le social, j’ai sûrement quelques outils qui me permettent de ne pas me sentir dépassé.  On a aussi eu de la chance d’avoir un petit loup qui n’a pas de problèmes de santé et qui est adorable, ce qui a dû considérablement simplifier les choses.

9 – Et papa alors, qu’as-tu trouvé le plus difficile dans ce rôle ?

Le sommeil. Dormir moins et devoir se mettre à son rythme à lui et plus à mon rythme. Mais sinon ce n’est que du bonheur !

10 – Et papa alors, t’es plutôt cool ou poule ?

Papa cool-poule.  J’essaie de ne pas me prendre la tête et de prendre les choses comme elles viennent avec le petit. Tout en gardant une grande part de câlins de bisous etc.


J’espère vraiment que ce petit TAG te plaira, et que je vais pouvoir te lire très vite !

Et pour ce petit  TAG et je vais tagguer : @picobulle @plumedemaman @dansmamaisonindienne @maviedemaman_ @hicatherine.blog et @mel_nyn  @leptitblogdenanou @over_the_moon_boxes et toutes celles qui en auront envie  ! Partagez ce TAG à toutes vos copines mamans blogueuses ! J’èspère que vous allez jouer le jeu avec les PAPAS  ! 

Suis-moi sur instagram @mamancree pour voir comment ce TAG sera repris ( du moins je l’espère) 🙂

Bisous Bisous

Mylène

Publicités

[TAG] L’enfant que j’étais….

Bonjour bonjour,

Aujourd’hui je te retrouve pour un petit TAG que la blogueuse Picou-Bulle a lancé il y a quelques jours !

D’ailleurs n’hésite pas à aller faire un tour sur son blog il est super ! T’as juste à cliquer sur son petit nom ci-dessus !

C’est vrai que toutes les mamans qui tiennent un blog partagent énormément de leurs enfants alors elle a lancé ce TAG pour qu’on partage un peu plus sur nous et j’ai trouvé ça super !

L’enfant que j’étais était une enfant…

Pipelette, pour ceux qui me connaissent ce n’est pas une surprise vu que je le suis toujours !

J’adoooooooore parler et j’ai un débit assez rapide ce qui fait que je dis beaucoup de choses (probablement pas toujours intéressantes), mais j’adore ça, et ce depuis que je suis en mesure de parler. J’étais aussi assez extravertie je n’ai jamais été timide et adorais aller vers les autres. Sinon j’étais aussi un ange à l’école (comme sur la photo ci-dessous) et un démon à la maison – bon ça c’est ma mère qui le dit je n’ai pas de preuves  🙂 – je veux des preuves Maman!!! – , mais il semblerait que je changeais radicalement d’atittude dès que j’arrivais à la maison !

IMG_0956.PNG

L’enfant que j’étais avait pour jouet préféré…

Beaucoup, beaucoup, beaucoup de Barbies, que je déshabillais. démembrais, coupais les cheveux, bref j’adorais maltraiter les barbies. Il n’y a pas longtemps je m’en suis détachée  et je dois dire que c’était pas beau à voir un vrai carnage !barbie.PNG

L’enfant que j’étais se régalait de…

Chocolat !!!! (Tiens me rends compte que je n’ai pas beaucoup changé en fait, enfin mis à part la maltraitance de Barbie, me suis soignée depuis!)….vers mes 2 ans je chantais toujours « Chaud cacao, chaud chaud chaud chocolat ». J’avais aussi des habitudes un peu bizarres, pour le dîner je prenais une cuillère de soupe, ensuite une cuillère de petit suisse et ensuite un peu d’eau et j’alternais comme ça tout mon repas. Sinon, (encore selon ma mère), j’étais très difficile à table et à part les Kinder je n’aimais pas grand chose…. ( j’ai changé depuis….enfin presque….)

L’enfant que j’étais s’est un jour fait gronder parce que…

j’ai volé dans un magasin. Je n’en suis pas fière mais je me suis laissée porter par les autres copines et dès le premier coup me suis fait prendre, c’était pas très drôle ! Le deuxième exemple auquel je pense c’est quand je voulais un pain au chocolat avant de manger en faisant les courses, et ma tante (bisous tata si tu passes par là) elle me l’a refusé et a obligé mon père à me gronder…donc gros scandale de ma part comme il se doit en petite chipie que j’étais ! Et pour l’anecdote j’en ai voulu à ma tante pendant des années ensuite!

L’enfant que j’étais rêvait de…

Alors j’avoue que c’est une bonne question…je n’ai jamais eu de vocation et je n’étais pas une grande rêveuse, mais je suis passée par les « standards », maîtresse, avocate, maman  – oui oui je t’assure je voulais déjà être maman étant petite – , et à part maman je n’ai réalisé aucun de ces rêves et m’en porte très bien 🙂

J’en ai réalisé bien d’autres que je n’imaginais même pas à cet âge-là.

L’enfant que j’étais lisait…

Alors je ne sais pas si tu connais la série de livres  « Danse », j’adorais lire les aventure de cette petite fille Nina qui était en école de danse classique à Paris, sinon Harry Potter aussi et bien évidemment Max et Lili.

danse.PNG

L’enfant que j’étais trouverait mon moi de maintenant…

sympa, j’espère ! haha

Je crois qu’elle serait fière de moi, car je suis restée assez fidèle à ce que j’étais enfant. Spontanée, sociable, battante, un peu peste (pour pas dire chieuse) encore et surtout PIPELETTE !

Alors voilà, j’espère que ce petit partage assez personnel te fera sourire ( t’as le droit de te moquer ), et si t’es maman blogueuse je me réjouis de lire ton TAG, sinon si t’es juste une maman sans blog – oui oui t’as le droit hein, je te juge pas –hésite pas à commenter ici ou sur mon instagram @mamancree me réjouis de vous lire toutes !

Bisous Bisous

Mylène